Ce qu'il faut connaitre sur le nouvel entraîneur des lions indomptables du Cameroun.

  • Ajouter le 03/04/24
  • 0 Commentaire
  • 668
  • Rédigé Par MenouActu    


Ce ne sera finalement ni José Mourinho, ni Hervé Renard, mais le technicien belge de 61 ans Marc Brys qui prendra officiellement les rênes de l'équipe nationale fanion dans les prochains jours.



C'est une nouvelle fois une grosse surprise à la tête des LIC pour les prochaines années.  Alors que le public sportif camerounais attendait depuis quelques semaines cette fumée blanche, celle-ci a fini par percer la cheminée. Une fumée qui semble étouffer les amoureux du ballon rond qui s'interrogent d'ores et déjà sur ce choix plutôt curieux et inattendu.


Marc Brys, un sélectionneur avec un grand vécu en terme d'ancienneté, mais à l'expérience plutôt moyenne, au regard des différentes équipes et clubs entraînés depuis 1998.

L'ex défenseur de Willebroek SV et KFCO Wilrijk a surtout  entraîné durant son parcours, des clubs belges très peu connus sur l'échiquier européen, avec un passage au Pays Bas, notamment au FC Eindhoven puis en Arabie Saoudite.

En Belgique, durant son passage à l'Excelsior Mouscron (2008), il est

limogé cinq mois seulement après sa prise de fonction pour défaut de résultats.


Pour ce qui est de ses statistiques, le site sofascore estime que le nouveau coach des lions indomptables du Cameroun a une moyenne générale de 1,38 point gagné par match, soit 628 matches au total depuis 1998. Le même site précise que le sélectionneur a une préférence pour le système 3-4-3. Un système de jeu que Rigobert Song avait déjà en son temps essayé d'implémenter, même si ce système ne réussit pas toujours aux lions indomptables dont l'ADN de jeu est calqué sur le style 4-4-2.


Le nouvel entraîneur aura fort à faire pour redonner aux lions le rugissement qu'on leur connaît.

En attendant la contre attaque de l'exécutif de Tsinga qui dit ne pas se reconnaître dans ce choix du MINSEP, nous souhaitons bonne reprise de service à nos valeureux lions.


Cyrille De Fopossi

.