Santchou : Un enfant de 11 ans trouve la mort à cause d'une bavure.

  • Ajouter le 04/07/24
  • 0 Commentaire
  • 428
  • Rédigé Par MenouActu    


Un gendarme ouvre le feu sur un véhicule et tue un enfant âgé de 11 ans au poste de contrôle mixte police-gendarmerie situé à l'entrée du péage de Fogwang à Santchou ce jeudi 4 juillet 2024.


Fusillade d'un enfant de 11 ans à Santchou ce 4 juillet 2024: les révélations du chauffeur du dit véhicule dans cette vidéo. Cliquez sur le lien
https://youtu.be/_eBp0-s4bYs?si=jFxtULlzqPKmUyz3

L'acte macabre se déroule au lieu dit Ngouagna non loin de la soderim de Santchou où est érigé un poste de contrôle mixte police-gendarmerie et la douane camerounaise à quelques encablures du poste de péage de Santchou.

Le gendarme, non encore  identifié, a interpellé ce véhicule Land Rover immatriculé LT 595 FN, après que le conducteur a obtempéré et donné les dossiers du véhicule, le pire a commencé selon le conducteur quand le gendarme en service lui a demandé de présenter la facture du vélo se trouvant sur le porte bagage, il va s'énerver dit-il, puis démarrer pour partir. Malheureusement le gendarme en question s'est saisi de son arme pour ouvrir le feu en direction des roues puis sur le pare-brise du véhicule qui s'est laissé poreux au profit du crâne du jeune Nguimatia Yan, âgé de 11 ans,  passager à bord du véhicule qui a aussitôt trouvé la mort.


Alertée, la génitrice du défunt, Nguimatia Zangue Suzie Audrey, âgée de 35 ans n'ayant pas pu supporter l'accablante nouvelle, a succombé dans un profond choc. Elle s'est immédiatement faite conduire dans un état inconscient à l'hôpital de district de Santchou où elle a été rapidement prise en charge .


Depuis 9h30 que l'incident a eu lieu, les populations ont pris d'assaut le poste de police et barricadé la route en exigeant du gouverneur de la région de l'Ouest, la dilution des postes de contrôle opportunément installés dans les sous quartiers et villages de l'arrondissement de Santchou.


Cet acte ignoble nous rappelle celui d'un jeudi 4 octobre 2021 à Buéa dans le Sud-Ouest, où une élève âgée de 4 ans avait été fusillée à mort dans les mêmes circonstances alors que l'innocente se rendait à l'école pour la quête du savoir.


Accéro Ndémafack pour le journal citoyen Me ouActu

.